Association Les Amis de la Mesure
A tous les temps, à tous les peuples
Introduction Partie I Partie II Partie III Partie IV Bonus Annexes

Ma première expérience professionelle dans une subdivision « MQN »

Isabelle FREBOURG
Ingénieur de l'industrie et des mines

À la sortie de l'école supérieure de métrologie, j'ai été affectée à la direction régionale de l'industrie et de la recherche (DRIR) du Poitou-Charentes, en tant que responsable de la subdivision départementale des Deux-Sèvres, chargée des questions de « métrologie, qualité et normalisation » (« MQN »), ceci de fin 1984 à fin 1989. Outre l'exercice classique de la métrologie légale, je me préoccupais également de développement industriel au sein d'un tissu très diversifié de PME/PMI.

C'est sur cette seconde partie de mes activités que je souhaite revenir ci-après.

Tout d'abord, il me faut préciser que cette mission de développement industriel avait pour thème conducteur la promotion de la qualité (intérêt de se doter d'un système de gestion et/ou d'assurance de la qualité), du recours à une métrologie fiable raccordée aux étalons nationaux ainsi que de la normalisation et de l'utilité de se l'approprier.

Disposer d'un support de référence pour les visites d'entreprises était alors apparu rapidement nécessaire pour chaque agent de la DRIR concerné par cette mission.

C'est ainsi qu'en collaboration avec la division « MQN » basée au siège de la DRIR, j'ai contribué à la mise en place de cet outil qui rassemblait notamment:

  • une présentation/explication des trois termes « métrologie », « qualité », « normalisation », premiers éléments du message à destination des PME/PMI;
  • des précisions techniques sur la normalisation et les chaînes d'étalonnage;
  • des informations sur les organismes s'occupant de qualité;
  • une liste de laboratoires de métrologie avec les coordonnées associées;
  • des renseignements sur la formation;
  • etc.

Afin d'optimiser le contenu des messages destinés aux PME/PMI, ces éléments ont bien entendu été ajustés à l'aide de réunions/échanges avec des organismes tels l'Afnor (agence française de normalisation) ou le CTBA (centre technique du bois et de l'ameublement).

Lors des visites d'entreprises, cette compilation d'informations a permis de promouvoir les trois produits «MQN», de guider les industriels convaincus qui souhaitaient s'engager dans la démarche ou la poursuivre. À ces visites d'entreprises se sont ajoutées d'autres interventions incitatives telles:

  • l'opération « diagnostic qualité », en partenariat avec la CRCI (chambre régionale de commerce et d'industrie), qui visait à développer le recours au diagnostic qualité, première étape d'un processus de plus longue durée, par une prise en charge d'une partie significative des frais de cette évaluation;
  • le concours « qualité » annuel, lancé par le ministère de l'industrie, relayé au niveau régional par la DRIR ;
  • et à l'échelon départemental par les subdivisions « MQN » mandatées pour examiner les dossiers de candidatures et en faire rapport auprès du jury régional de ce concours. La première année, c'est une entreprise des Deux-Sèvres, les Ateliers du Val d'Or à Airvault (rénovation de palettes en bois pour la cimenterie voisine, fabrication de faisceaux de câbles électriques prêts au montage pour les fabricants de petit électroménager) qui a obtenu le premier prix.

De cette première affectation, je conserve la conviction que:

  • la métrologie est plurielle dans ses composantes que sont la métrologie scientifique, la métrologie légale ou encore la métrologie industrielle;
  • ces composantes ne sont nullement concurrentes mais complémentaires;
  • la métrologie est incontournable et fait partie de notre quotidien à tous.